Archives historiques

Print
Parent Category: ARCHIVES Category: Archives Historiques


Après la guerre, les archives de l’Alliance se trouvaient dans une situation de grand désordre :
- une petite partie, restée rue La Bruyère, avait gardé l’ordre de classement des bureaux

- la plus grande partie avait été transférée en Allemagne mais avait pu être récupérée grâce à Maurice Liber

- Accès à l’inventaire des Archives Historiques

, membre du Comité Central, en même temps que les livres de la bibliothèque.
- une partie était considérée comme "perdue". Nous retrouverons sa trace quelque 50 ans plus tard.. . à Moscou ! (voir Les Archives de Moscou)
De 1958 à 1960 Georges Weill,assisté d’André Kaspi, dirige le classement des archives en vue de la préparation du centenaire de l’Alliance deux ans plus tard. Il élabore le classement des archives de l’Alliance et rédige l’inventaire selon le système thématique des archives départementales ; Georges Weill n’a fait qu’une entorse à ce principe : il a créé une série factice, la série C, qui extrait les documents considérés exceptionnels de leur dossier primitif.

Ce travail donne une mémoire à l’Alliance, qui n’osait assumer son histoire après guerre, car elle avait été "trahie" par le gouvernement de Vichy, lequel continuait pourtant à subventionner les écoles de l’Alliance au Maroc, en Tunisie et au Proche-Orient. Ce premier inventaire constitue la base de travail à partir de laquelle toutes les modifications successives ont été faites. Sur ce site, nous donnons un accès par pays à l’inventaire des Archives Historiques réalisé sous la direction de Georges Weill.
Depuis quelques années, le service archives de l’Alliance israélite universelle s’efforce de moderniser et compléter cet inventaire : le classement est perfectionné, les liasses sont reconditionnées et les données intégrées progressivement dans la base de données, qui multiplie les possibilités de recherche.

Ces archives renseignent non seulement sur l’histoire de l’Alliance et de ses écoles dans les différents pays, mais aussi sur la vie juive traditionnelle des ghettos d’Orient et des mellahs d’Afrique du nord, sur l’antisémitisme et les rapports avec les populations non juives, sur les rivalités des grandes puissances coloniales et sur l’évolution des mœurs dans les pays en question.