George Lévitte

Print
Parent Category: ARCHIVES Category: Archives Privées

AP 29

- Producteur(s) : Lévitte, Georges (1918-1999)

- Présentation ou importance matérielle : 3,5 mètres linéaires

- Modalités d’entrée : Don de Mme Doreen LEVITTE.

- Conditions d’accès : Il n’y a pas de restriction juridique à la consultation de ces documents, qui se fait selon les modalités matérielles en vigueur à l’Alliance israélite universelle.

Inventaire sommaire :

Lors de l’été 2007, le fonds Georges Levitte a été enrichi par un don de sa famille. Ces archives représentent 3.5 mètres linéaires. Un premier classement a été réalisé. Le fonds contient principalement textes, notes manuscrites de G. Levitte, articles et coupures de presse :

A. Notes manuscrites de G. Levitte, correspondance.

B. Textes, exposés divers.

C. Histoire et culture juives, antisémitisme, shoah.

D. Juifs en France et en Israël, Judaïsme, divers.

E. Hassidisme, rabbins, grandes figures.

F. Textes saints, religieux.

G. Littérature juive et non juive, textes d’auteurs.

H. Fêtes juives.

I. Philosophie, cabale, Haskalah, christianisme.

J. France

K. Arts, encyclopédie, divers.

L. Coupures de presse.

- Notice biographique :

Georges Lévitte est né le 11 mai 1918 à Ekaterinoslaw, en Ukraine. En 1922, il quitte l’Ukraine avec sa famille qui s’installe quelques temps à Wiesbaden en Allemagne puis définitivement à Metz en Lorraine où il poursuit ses études jusqu’au premier baccalauréat. Avec plusieurs amis, il décide alors d’effectuer « un retour à la terre », ouvement initié par Jean Giono, et se retrouve travailleur agricole sur la ferme du peintre-philosophe Albert Gleizes avec lequel il gardera un contact épistolaire. Il décide de passer son deuxième baccalauréat (philo) en le préparant seul. Il abandonne ensuite Metz pour Paris où il s’inscrit à la Sorbonne (lettres classiques), aux Langues O (arabe, hébreu) et à l’Ecole du Louvre. En 1938, il fait son service militaire. Démobilisé après la « drôle de guerre », il rejoint les chantiers de jeunesse d’où il est remercié parce que juif. Il entre alors dans la clandestinité et contacte le professeur Eugène Minkowsky qui lui demande d’organiser une maison d’accueil pour médecins juifs à Lyon. Il retrouve ultérieurement son frère Simon dans la maison d’enfants des EIF à Moissac. Lorsque la zone libre est occupée en 1944 et que tous les enfants sont cachés, il fonde « l’Ecole des Prophètes » avec trois jeunes gens de Moissac à Chaumargeais, près du Chambon en Haute Loire. A la Libération, il retourne à Moissac où il poursuit le travail avec les enfants jusqu’à la fermeture de la maison en 1951. Il se marie en 1945 avec Doreen Duggan avec qui il aura quatre enfants. Il est ensuite engagé à l’American Jewish Committee – où il sera directeur du Service Communauté – puis au Fonds Social Juif Unifié. En 1958, il se joint au Père Maigret (O.M.I.) pour collaborer à l’association des Amis des Sessions d’Hébreu Biblique où il a enseigné l’hébreu jusqu’à sa mort en 1999.

Georges Lévitte a eu une part influente dans le renouveau du judaïsme français après la guerre en publiant de nombreuses traductions et en participant à des émissions radiophoniques sous le nom de David Yassine, pseudonyme composé des prénoms de ses parents. Il a ainsi introduit Abraham Heschel en France en traduisant son livre, Les Bâtisseurs du Temps [1] et a été également le traducteur de Rabi Nachman de Bratzlav. Directeur de la collection « Aleph » aux Editions de Minuit pendant plusieurs années, il a participé avec Edmond Fleg à l’élaboration du Livre du Commencement [2]. Sous sa direction a été réalisée La Thora suivie des Haphtaroth et du Rituel [3]. Il est en outre l’auteur de Les Juifs [4]. Personnage essentiel dans le Comité préparatoire des Colloques des Intellectuels Juifs de langue française, il a été le maître d’œuvre des 20 premiers volumes des actes de ces colloques. C’est aussi le producteur d’au moins une œuvre du musicien Pierre Henry, pour la claveciniste Aimée Van de Viel et pour l’ensemble de musique ancienne Roger Blanchard.

Inventaire détaillé boîte 1 :

Instruments de recherche associés : répertoire dactylographié, par L. Zimmern, 2005, 5 pages

AP 29/01

I Samuel XVIII :

I Samuel XVIII I Samuel XXX

II Samuel I II Samuel XII

(Cahier)

AP 29/02

I Rois

(Cahier)

AP 29/03

Psaumes :

VII, XVII, XXXI, LII, LVII, CXLII

(Cahier)

AP 29/04

Psaumes :

51 :32.6.143.102.38.45

(Cahier)

AP 29/05

(muet) (Exode XIV XVIII) (Genèse I IX)

(Cahier)

AP 29/06

Le Cantique des Cantiques :

I VIII

(Cahier)

AP 29/07

Osée :

I XVII

(Cahier)

AP 29/08

I Samuel :

I, 1 – III, 21- VII, 3 – (XVII)

(Cahier)

AP 29/09

Josué :

XXIV (etc)

(Bloc sténo)

AP 29/10

Psaumes

(bloc sténo)

AP 29/11

Psaumes :

XCII

(chemise)

AP 29/12

Esther

(chemise de congrès)

AP 29/13

Noé

(chemise de congrès)

AP 29/14

Genèse (chemise de congrès)

Bibliographie

(Extraite du Catalogue collectif national de France)

1) Idoles : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

2) Israël, le judaïsme et l’Europe : actes (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

3) La Bible au présent : actes (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

4) La question de l’Etat : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

5) (L’) Argent : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

6) Le Quant-à-soi : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

7) Les Soixante-dix nations : regards juifs sur les peuples de la Terre (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

8) (Le) temps désorienté : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

9) L’idée d’humanité : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

10) Mémoire et histoire : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

11) Communauté musulmane : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

12) Congrès juif mondial : jeunesse et révolution dans la conscience juive : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

13) Jérusalem, l’unique et l’universel : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

14) Jeunesse et révolution dans la conscience juive : données et débats (10e-11e. 1969-1970. Paris.) - ( Colloque des intellectuels juifs de langue française)

15) (La) Bible au présent : actes du XXIIe Colloque des intellectuels juifs de langue française

16) La Conscience juive face à la guerre : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

17) Le modèle de l’Occident : données et débats Colloque des intellectuels juifs de langue française)

18) Le Shabbat dans la conscience juive : données et textes (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

19) Politique et religion : actes (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

20) Solitude d’Israël : données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

21) HALPERIN, Jean (12e-13e. 1971-1972. Paris.) / L’Autre dans la conscience juive : le sacré et le couple, données et débats (Colloque des intellectuels juifs de langue française)

22) Dov Ber / Lettre aux Hassidim sur l’extase

23) Fleg, Edmond / le Livre du commencement, Genèse : traduit de l’hébreu par Edmond Fleg. (Avec la collaboration de Marc COHN et Georges LEVITTE

24) GROSJEAN, Jean / (Les) Hebreux : La Genèse I-X

25) LEVITTE, Georges / Aleph, collection dirigée par Georges LEVITTE

26) LEVITTE, Georges / (La) haggadah de Sarajevo : Commentaire par Cecil ROTH. (Traduit par Georges LEVITTE.)

27) LEVITTE, Georges / (Le) livre du commencement, Genèse : traduit de l’hébreu par Edmond FLEG. (Avec la collaboration de Marc COHN et Georges LEVITTE

28) LEVITTE, Georges / les Juifs : texte de Georges LEVITTE et david CATARIVAS

29) LEVITTE, Georges / vers une étude des mutations de la population juive en France et du judaïsme français…

Zone des notes :

Gérard NAHON dit de Georges LEVITTE :

« Mention spéciale doit être faite de Georges LEVITTE, personnage-clé et trait d’union du renouveau du judaïsme de l’après-guerre en France. C’est lui, personnage de l’ombre, sans rôle universitaire officiel, qui a fédéré les « intellectuels juifs de langue française » et établi des ponts et des liens entre les chercheurs. Son « job » véritable fut de propulser les gens. Et c’est ce qu’il nous a transmis, à moi comme à bien d’autres. A Georges Levitte, je dois mon orientation vers la plupart d’entre eux, une amitié sans faille, le meilleur de mes études, de ma carrière, de ma compréhension du judaïsme.

L’association des Amis des sessions d’hébreu biblique fondée en 1958 par le Père Jacques MAIGRET (O.M.I.), siégeant 28, rue Molitor, Paris 16ème (e-mail : session.hebreu.biblique@wanadoo.fr et site internet ) et présidée par Monsieur Bernard DERCLE a employé depuis la date de création de l’association Monsieur Georges LEVITTE, comme professeur. But de cette association : Lire la Bible dans le texte original, dans un milieu interconfessionnel.

Contrôle de la description : Laurent Zimmern, février 2005

Indexation

Mots matières Personnes physiques Personnes morales Fonctions
Bible, traduction Lévitte, Georges Etats-Unis. Institution. American Jewish Comittee Directeur du service communauté
hébreu Maigret, (O.M.I) France. association des Amis des Sessions d’Hébreu Biblique Professeur d’hébreu, 1958-1999