Articles

Nouveautés

Imprimer
Catégorie parente: Bibliothèque Michèle Kahn Catégorie : Nouveautés

Présentation du fonds Michèle Kahn :

Sous d’étranges étoiles de Béatrice Tanaka, Souvenirs,
Kanjil 2010, Illustration de couverture de B. Tanaka, Dès 9 ans.

Ce récit toujours vivant rédigé tantôt avec candeur, tantôt avec aplomb plonge le lecteur dans le monde curieusement « étoilé » du milieu du 20 ème siècle dans lequel l’auteur a grandi à travers ses différents périples :
De 1922  de Czernowitz où elle est née, puis la décennie 1937-1947 faite d’enchantements et désenchantements. Enfin du Brésil où elle émigre en 1947, en passant par la Palestine et l’Italie d’après-guerre.
Un film de Grégoire Mercadé complète et illustre ces souvenirs d’enfance et d’adolescence.

 

sous_d_etranges_etoiles

 

contes_insolites

 

Contes insolites et insolents de Muriel Bloch,
Paroles de conteurs, Syros 2010
Illustrations d’Aurélia Grandin, Dès 7 ans.

Des récits venant des quatre coins de la planète où la grande sagesse
y côtoie la plus complète folie et où la part belle est faite à l’humour et la tendresse.C’est ainsi que l’on croise un nez en trompe-l’œil, une fille graine de cumin ou un rire de Bachibouzouk…
La magie opère, une maille à l’envers, une maille à l’endroit pour  éveiller l’imaginaire des jeunes lecteurs…


Tel Aviv d’Orith Kolodny et Francesca Bazzuro,
La joie de Lire 2007, Dès 6 ans

Ce bel album a paru il y a quelques années maintenant, en même temps qu’un autre sur Berlin, témoignage d’un rapprochement culturel implicite entre les deux villes.
On y découvre la ville qui a fêté ses 100 ans en 2009 grâce à une petite fille espiègle  accompagnée de Troidé (3D)… son chat !
Elle y dévoile sa ville intime, ses senteurs, ses jardins, sans oublier sa plage…
Toute une atmosphère pour « la ville qui ne dort jamais »…

la_joie_de_lire

 

contes_philosophiques

 

Contes philosophiques de la diversité
d’Evelyne Lagardet et Michel Tubiana, Eyrolles 2010, Dès 10 ans

Ce recueil écrit par une enseignante de philosophie et le président d’honneur de la ligue des droits de l’homme présente plusieurs contes inspirés des mythologies grecques et latines et évoque la diversité dans tous ses états.
Les personnages y sont héros à leurs heures, mais aussi tyrans ou tout simplement imaginaires.
En fin d’ouvrage, un chapitre intitulé « Les mots pour le dire et le combattre » s’attaque aux préjugés comme le racisme, l’antisémitisme et conclut :
« Refuser le racisme, le combattre, c’est avant tout se respecter soi-même ».

 

 


 



Friday the 6th. Joomla 2.5 Template © FreeTemplateSpot. Alliance israélite universelle