Ciné-Club

Des lendemains qui chantent ?

Imprimer
Catégorie parente: Médiathèque Catégorie : CinéClub

Dans le cadre du ciné-club mensuel la Médiathèque Alliance Baron Edmond de Rothschild a reçu le 15 mars le réalisateur Jacques Fansten et l’auteur de théâtre et ici scénariste Jean-Claude Grumberg. Le film projeté, “Les lendemains qui chantent” réalisé pour la télévision en 1985 qui  avait gardé sa tendresse et son ironie acide a remis enjacques_fansten2 mémoire l’attachement - souvent irraisonné - de nombreux juifs ashkenazes au communisme venu de l’Est. Jacques Fansten a évoqué sa propre enfance alors qu’il fréquentait les colonies de vacances de la CCE (le cercle amical des juifs communistes qui logeait, cela ne s’invente pas, rue de Paradis) et son père, ancien résistant et déporté, qui fut une des figures du mouvement. Jean-Claude Grumberg a dit lui ce qui, avec le temps, était devenu « son attachement » et une forme d’admiration pour ces gens simples qui avaient cru à un monde meilleur dont l’Union Soviétique était le modèle. Les questions du public ont porté autant sur cette époque, au sortir de la guerre - difficile à appréhender aujourd’hui - et la situation matérielle mais surtout psychologique dans laquelle se trouvaient les juifs rescapés des camps venus d’Europe de l’Est que sur la fabrication du film lui même et du casting magnifique, dont Wojtek Psoniak était le rôle titre. Isy Morgensztern, qui animait la soirée a évoqué la responsabilité de ces gens modestes et généreux qui avaient défendu, pour de bonnes raisons, une cause douteuse.

Sunday the 15th. Joomla 2.5 Template © FreeTemplateSpot. Alliance israélite universelle