Présentations de livres

Présentation du livre d’Alain Chaoulli Les Juifs d’Iran à travers leurs musiciens

Imprimer
Catégorie parente: Médiathèque Catégorie : Présentations de livres

Présentation du livre d’Alain Chaoulli
Les Juifs d’Iran à travers leurs musiciens
Dialogue de l’auteur avec Pierre Lafrance, Ancien ambassadeur de France en Iran

Les Juifs d’Iran et leurs musiques

Musiques juives d’hier et d’aujourd’hui,

une émission de radio présentée par Hervé Roten

mardi 15 janvier 2013, 21h05 sur Judaïques FM (94.8)


Alain Chaoulli natif de Téhéran est venu en France préparer une thèse sur les musiciens Juifs à l’Ecole deschaoulli hautes Etudes en Sciences Sociales. Selon Jean-Claude Kuperminc, directeur de la Bibliothèque à l’Alliance, il existe très peu de connaisseurs du monde iranien en France, d’où l’intérêt porté à au thème de cette soirée. Pierre Lafrance constate, lui, que l’une des grandes qualités de la communauté juive est sa capacité à acquérir la culture de son pays d’accueil. Il explique aussi que l’Iran est un pays où plusieurs religions et cultures se côtoient et qu’il y a une tendance à l’universalisme, aussi « il ne devrait pas y avoir des problèmes, mais il y en a »

Alain Chaoulli poursuit en remerciant l’Alliance pour la formation qu’elle lui a donnée en Iran puisqu’ elle forme des « citoyens modernes et éclairés ». Avant sa propre recherche, il a constaté qu’il n’y avait aucun écrit sur les musiciens Juifs en Iran, bien qu’ils aient été nombreux. Ainsi, il s’est posé deux questions. Dans un premier temps il voulait savoir pourquoi l’Iran restait un pays à forte communauté juive, malgré la révolution islamique. Ensuite, il a été frappé par le nombre important de Juifs musiciens et ainsi il a essayé d’en retracer les raisons. Les Juifs ont traversé des périodes difficiles et il faudra attendre l’aide des responsables venus d’Europe et la création de L’Alliance israélite universelle en 1898 pour que les persécutions diminuent lentement. L’Alliance joue un rôle important en faveur de l’émancipation des Juifs. De ce fait, les Juifs en général et les femmes en particulier ont été bien plus instruits et la communauté juive bien intégrée en Iran. Sur le plan musical, les Juifs iraniens appréciaient la même musique que les Iraniens, en général. Alain Chaoulli mentionne la communauté juive de Chiraz qui se distingue d’autres en Iran, par son ancienneté et ses traditions. Ainsi, elle refuse l’installation des écoles de l’Alliance. Cependant, un changement radical dans les relations apparaît, à la création de l’Etat d’Israël. La Révolution islamique de 1979 provoque, elle, une rupture totale puisqu’elle ordonnera la fermeture des écoles de l’Alliance en Iran! Le constat général de Chaoulli est que les mélodies des Juifs iraniens sont très proches de la musique iranienne en général. Jean-Claude Kuperminc l’interroge afin de savoir s’il y a quand même un courant juif à part entière. Existe-t-il un musicien, une musique qui est particulièrement apprécié par la communauté juive ? Des pistes intéressantes pour une nouvelle recherche…

Friday the 6th. Joomla 2.5 Template © FreeTemplateSpot. Alliance israélite universelle