Présentations de livres

Présentation du nouveau livre de Georges Bensoussan

Imprimer
Catégorie parente: Médiathèque Catégorie : Présentations de livres

Présentation du nouveau livre de Georges Bensoussan
Juifs en pays arabe, le grand déracinement 1850-1975 (Tallandier)

L’historiographie sur l’histoire des Juifs en terre d’Islam a longtemps été peu abondante
Bensoussanainsi que le rappelle Ariel Danan, historien et directeur de la Médiathèque Alliance Baron Edmond de Rothschild, en introduction à la soirée. C’est aujourd’hui moins le cas même si, en France, le Moyen-Orient est encore délaissé au profit de l’Afrique du Nord. Le livre de Georges Bensoussan est donc excessivement important.
L’auteur rappelle en préambule ses motivations lorsqu’il a entamé son étude : la montée des actes antisémites en France dans les années 2000 a très souvent été analysée à l’aune du conflit israélo-palestinien. Sentant que c’était beaucoup moins simple, Georges Bensoussan a essayé d’analyser cette question sur le temps long, les origines de l’antisémitisme en terre d’Islam étant anciennes et complexes. Il est nécessaire pour ce genre d’études que l’historien fasse preuve d’une grande rigueur méthodologique ce qui a poussé l’auteur à croiser les sources juives (archives de l’AIU), européennes (ministère des Affaires étrangères) et arabes pour parvenir à une analyse aussi précise et juste que possible.
Cinq pays arabes ont été choisis pour cadre d’étude : le Maroc qui avait la plus grande communauté juive, n’ayant jamais fait partie de l’empire ottoman, la Lybie dont les Juifs ont été victimes du fascisme italien ; l’Egypte où il y avait plusieurs communautés et qui est le seul pays qui ait connu une communauté juive née de l’immigration ; le Yémen et l’Irak
Les archives de l’Alliance sont très riches et ont été l’une des principales sources utilisées car les rapports des instituteurs sont d’une incroyable richesse et dressent un tableau assez juste de la situation de ces communautés juives en terre d’Islam. Ce tableau justement avant la colonisation européenne est sombre montrant des Juifs vivant souvent dans la misère et touchés par un antisémitisme avec des périodes successives de crises et de calme. Mais ainsi que le rappelle Georges Bensoussan, il ne faut pas analyser leur histoire uniquement à l’aune des crises antisémite, sinon, selon sa métaphore, cela revient à faire un tableau de la SNCF en ne se basant que sur les retards… Il y a bien eu contacts entre les communautés et même proximité culturelle mais non symbiose, les Juifs étant maintenus dans une situation de dhimmis ou « protégés ».
La création de l’Alliance en 1860 va marquer un bouleversement. A l’époque de sa fondation, vingt pour cent des Juifs dans le monde sont émancipés. Elle va fonder des écoles dans quinze pays différents et va favoriser l’éclosion d’une élite culturelle occidentalisée et l’amélioration de la situation générale des Juifs, provoquant un décalage certain avec les Arabes.
Georges Bensoussan évoque ensuite la situation des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir rappelé brièvement le cas de l’Afrique du Nord, il évoque le Farhoud, drame méconnu des Juifs d’Irak : alors qu’un bref régime nazi est en place, en 1941, pendant 2 jours, dans Bagdad, les Juifs de Bagdad sont massacrés. En 1945, de manière a priori paradoxale, les Juifs des pays arabes sont plus inquiets qu’en 1940. En effet, un nationalisme s’est fait jour, très exclusif et basé sur la terre et le sang.
En peu d’années, les Juifs, qui ne se satisfont plus de leur situation de dhimmis, vont choisir de quitter les pays arabes, en raison d’un antisémitisme de plus en plus présent, en raison du nationalisme arabe et du conflit israélo-arabe qui n’est néanmoins en aucun cas la cause principale de ce départ de communauté pour certaines pluri-millénaires.
L’ouvrage de Georges Bensoussan extrêmement précis et fouillé fera donc date et éclaire d’un jour nouveau notre connaissance de l’histoire des Juifs en terre d’Islam.

Monday the 16th. Joomla 2.5 Template © FreeTemplateSpot. Alliance israélite universelle